La Charente est en caprice

La Charente est en caprice

6 décembre 2019 0 Par Pierre Maudoux

La Charente est en caprice, et les inquiétudes montent avec son niveau.
En amont, la gestion des pratiques agricoles, et de la retenue des eaux de pluie par un recours aux haies et fossés, demanderaient un sacré travail de concertation avec les territoires concernés.
A Saintes, l’accompagnement des impacts d’inondation sur les riverains exige aussi une attention particulière comme des accès piétons plus sécurisés dans les rues qui trempent, et sans doute des mesures techniques limitant la montée des eaux.
En aval, il faut le savoir, en période d’inondation, la centrale d’épuration de Lormont se trouve dépassée et la pollution file vers la Charente et des collectivités, comme la rochelaise ,finiront par nous demander des comptes pour dépolluer leur eau.
La Charente aura toujours et de plus en plus de caprices en raison du changement climatique. Aux élus de notre territoire de prendre ce chantier avec déterminisme et intelligence collective.
Car dans une mutualisation de moyens, on comprendra que des territoires même éloignés pourront demain participer à une anticipation des crues.
Le pire des caprices n’est-il pas l’immobilisme des élus?
Pour et Avec les Saintais.
Dès mars 2020!