Loyers impayés

Coup de gueule!
Quand une démocratie protège les malheureux, les malchanceux, elle a raison.
Quand une démocratie refuse que des gens, des familles entières soient mis à la rue en plein hiver, elle a encore raison.
Mais quand cette démocratie fait porter sur des particuliers le poids de sa générosité et de sa tolérance, j’affirme qu’elle a doublement tort.
Tort car un propriétaire qui n’est pas payé de son loyer est victime non seulement de son locataire fautif, mais de l’Etat qui lui demande d’assumer et de subir cette situation à sa place.
Tort aussi car ce propriétaire, qui subit déjà un préjudice financier 
,doit attaquer devant une justice lente et coûteuse pour recouvrer éventuellement une partie de l’argent qui lui est du, et parfois même tout simplement l’usage de son bien. 
Il est impossible et injuste que notre société fasse supporter aux uns les mauvaises conduites des autres: la solution ne serait-elle 
pas en pareil cas, lorsque aucun accord n’est trouvé à l’amiable entre les parties, que les non payeurs soient placés dans des logements sociaux? 
Un état juste peut-il se porter garant de l’injustice?

avatar

Pierre Maudoux