Radars brûlés

Radars brûlés

15 juin 2019 0 Par Pierre Maudoux

Coup de gueule du jour.
Cette semaine, j’ai vu des radars brûlés par des gens irresponsables auxquels je ne donne aucune excuse.
Cette semaine, j’ai vu tous les radars emmaillotés par du plastique noir par un état démissionnaire face à la destruction des biens publics.
Cette semaine, j’ai constaté un relâchement général des comportements routiers avec non respect de la vitesse recommandée, non respect des distances, en relation directe avec l’absence de ces installations qui quoi qu’on en dise ou pense sont là pour freiner des velléités meurtrières.
J’ai bien écrit MEURTRIÈRES.
Car nous, soignants, secouristes, quand nous nous arrêtons sur un accident, nous luttons pour la vie, contre l’inconscience, contre l’absence de respiration, contre l’arrêt cardio-respiratoire, contre l’hémorragie, contre la détresse physique et morale.
Alors ne me demandez pas mon indulgence pour une irresponsabilité collective qui mène au drame.
Le premier secours c’est la prévention.
La démission est aussi coupable que les comportements irresponsables.