Soirée professionnelle…et politique!

– Et si demain vous nous contourniez ?

– « C’est à cause de votre Europe »

Faire de son engagement politique une chose publique vous rattrape même lors de soirées professionelles ; il faut dire que lorsqu’on en a le goût et le devoir, la dérive vers le propos politique tombe sous le sens,  surtout à l’heure de l’apéritif. Ce petit billet vous parlera d’abord des dangers guettant toute une filière professionelle dépendante des chirurgiens dentistes, à savoir les prothésistes dentaires.

Lundi 14 janvier 2011 à Saintes, il y avait donc présentation par la société 3M à des chirurgiens-dentistes locaux , et leurs prothésistes dentaires, d’un système d’empreinte numérique. Le progrès est terrifiant et tellement séduisant: une caméra, un logiciel, internet, et l’empreinte numérique passe à l’écran en trois D, quitte le canton de Saintes Ouest, gagne le cyberespace, est analysée on ne sait où, validée, et retourne chez le prothésiste local. Les couronnes esthétiques sont fabriquées alors soit par des machines soit par des techniques traditionelles. Alors que les chirurgiens-dentistes présents à cette soirée s’inquiétaient du coût de la machine, un malaise , une sorte d’apréhension s’emparait de quelques uns des prothésistes dentaires ( aidés en cela par quelques uns de mes sous-entendus!). La question fut alors posée au commercial: et si demain, votre société nous contournait?(On comprendra si elle fabriquait directement sur ses machines les prothèses sans passer par le biais des prothésistes…). Question logique puisque version envisageable. Solution qui n’atomiserait pas toute la profession des prothésistes mais qui exploserait quand même ses troupes, on l’imagine sans peine. La réponse rassurante du représentant , évoquant la mauvaise image qu’une telle situation donnerait à son labo, à l’activité si diversifiée, ne m’a pas convaincu. Une fois de plus, comme dans de nombreux secteurs socio-professionels, le progrès risque de faire valser des emplois de proximité. Le contradictoire du moment était pour moi ce soir là que la présentation de ce futur proche était organisée par mon prothésiste dentaire: un peu comme s’il tendait la main à une révolution technique qui guillotinera ses troupes demain. A qui la suite? Devons-nous, avons nous les moyens de résister? La carte bleue si pratique à évacué les contrôleurs aux péages d’autoroute! Les stations services pour carburant seront bientôt toutes sans personnel Les billets de train se prennent par internet! Les caméras ont remplacé les contrôleurs ou les agents de sécurité. Il n’est pas dans mon propos de faire l’apologie du passé. Ni de rêver au retour de « petits boulots ». On doit s’insurger contre ce terme: il n’y a que des activités professionelles, toutes aussi importantes au bon fonctionnement de notre société, au lien social. Depuis plusieurs années, je piétine d’impatience de lutter contre les scans achats en supermarché: à terme, ce sera une caissière pour QUATRE caisses, avec licenciement à la clef de trois quart des caissières et une modification de leur travail. Passage d’une fonction de comptable du contenu du charriot avec acceuil à la fonction unique de flicage et de repérage des fraudeurs. Avec, si on y réfléchit, l’acceptation par le client de payer  la même somme alors que c’est lui qui fait le travail! Avec beaucoup de pédagogie, on expliquera ces arguments aux utilisateurs qui ont l’air de jouer avec un game boy! On leur ajoutera que, comme je l’ai vu à Paris dans le 13ème, à terme le gain de temps quand le système a gagné est terminé car toutes les caisses deviennent de ce type, et il y a des files d’attente à des caisses automatiques. Nous n’en sommes qu’à la première étape en Province, et il serait niais de croire le contraire!La question subsidiaire est le redéploiement de ces emplois perdus: dans le même supermarché au service de la clientèle? Vous y croyez? Vers d’autres secteurs professionels? Se pose le problème de la qualification de ces branches…Vers de nouveaux secteurs? Et quid de la relation humaine aux caisses? Et quid des charges sociales, de perte de financement des retraites etc.. qui pèseront sur les ménages et sur les entreprises pour au final payer des gens à rester chez eux? Cette évolution pourrait être freinée avec raison par : l’éducation citoyenneà la responsabilité, les charges pesant sur les entreprises(les augmenter pour celles sacrifiant les emplois). Il s’agit donc d’un travail politique à part entière qui demande une volonté politique, et des élus pour la mettre en oeuvre. Le Mouvement démocrate a cette volonté. A nous, ses membres, de vous convaincre de voter pour nous pour demain raisonner et agir dans le sens d’une société plus humaine où chacun a sa place.

La soirée se finit par un apéritif dinatoire, moment sympathique qui permit à l’un de mes confrères de m’ interpeller : « c’est à cause de vous, centristes, que les services publiques ont été sacrifiés… c’est à cause de Votre Europe ». A ce jeune homme très sympathique, joggeur à ses heures perdues de rugbyman ce qui crée des liens (car la course à pieds est l’une de mes activités préférées), je n’ai eu le temps d’argumenter et ce fut bien dommage. Pourtant il mettait l’accent par ces propos sur une contradiction qu’il nous faut et faudra assumer avec clarté: nous sommes pro-européens au Mouvement Démocrate ! Mais ce n’est pas car l’Union du Marché  a prévalu sur l’Union des Solidarités, de l’initiative, d’un élargissement modéré qu’il nous faut renier notre engagement proeuropéen! Il nous faut juste expliquer quel’ Union Européenne dans le Monde complexe et multipolaire qui se dessine aujourd’hui est NOTRE SEUL REMPART POUR RESISTER, NOUS, SOCIETE EUROPEENNE DEMOCRATIQUE SOCIOLIBERALE aux concurrences économiques politiques et éventuellement militiares . Il nous faut clamer avec force et détermination que les petites voix nationales ne peuvent faire qu’un petit clapot . MAis il nous faut aussi dire que défendre l’idée de l’Union n’est pas défendre son état actuel ni ses orientations par trop libérales…

Bon, ce petit billet pour vous dire que tout est politique. Les relations interprofessionelles. Votre façon de remplir votre caddie de supermarché. De mettre de l’essence dans votre voiture. De vivre les réalités de notre société avec ou sans discernement. Votre capacité à réagir à des propositions trop simples. A vous emballer pour des leaders par trop charismatiques. Bonne journée !

A SUIVRE+++++

Mots-clés : , ,
avatar

Pierre Maudoux